Quartier musulman de Xi’an

Journée 9 : Pingyao – Xi’an : les remparts de Xi’an, la tour de la cloche, la tour du tambour, le quartier musulman, la mosquée de Xi’an

Samedi, 11 avril 2015

Aujourd’hui est à nouveau un jour comme les autres puisque nous avons commencé ce voyage en Chine gratuitement, donc le réveil sonne à 6h30 du matin et c’est qu’aujourd’hui nous quittons Pingyao, où nous sommes arrivés hier, pour aller à Xi’an en train rapide, où cet après-midi nous voulons connaître le Quartier musulman de Xi’an entre autres lieux d’intérêt.
Il y a deux options pour faire le trayecto Pingyao à Xi’an, la première par le train de nuit avec un voyage d’environ 9 heures ou le train rapide qui bien qu’il soit plus cher, vous obtenez de Pingyao à Xi’an en 3 heures. Après deux nuits en train, nous n’avions aucun doute sur le fait que la deuxième option était la meilleure pour nous.

Après avoir mangé des gâteaux achetés hier dans une boutique, nous avons quitté l’hôtel Pingyao Cheng Jia.

Dès que nous arrivons dans la rue principale, nous demandons le prix pour nous emmener à l’ancienne gare de Pingyao, d’où partent les trains rapides pour Xi’an et non à la nouvelle gare, où nous sommes arrivés hier en provenance de Datong. La première chose que nous faisons est de montrer le papier écrit en chinois qui indique tout mot à mot qu’Helen de ChinaDIYTravel nous a donné avec les billets et l’homme à qui nous parlons nous dit que pour 10RMB ils nous emmènent en charrette à moto. Donc sans réfléchir une seconde de plus, c’est parti.

Quand nous réalisons que l’homme nous emmène à la nouvelle gare de Pingyao, pas à la gare des trains rapides, chance du CityMaps2Go dans lequel nous voyons où nous allons et où nous approchons.

Quand il s’arrête, nous lui demandons, en lui montrant où nous allons et où nous approchons.
Lorsqu’il s’arrête, nous lui demandons, il nous montre à nouveau le papier et, en se basant sur les signes, il nous dit qu’à partir d’ici, nous devons prendre un taxi ou le bus numéro 103 pour aller à l’autre station. En plus de nous dire quand nous allons le payer que ce n’est pas 10RMB mais 10RMB par personne.

Nous comprenons que nous avons été “scammés” et bien que je m’énerve, Roger est beaucoup plus pratique dans ces cas-là, il me dit de laisser tomber, que le total n’est pas si élevé et que nous arrêtons un taxi pour partir.
Voyant que nous n’allons rien obtenir, nous faisons cela et après avoir arrêté un taxi, lui montrer le papier et dire que oui nous prend pour 30RMB, nous sommes montés dessus en espérant ne pas prendre longtemps pour arriver.
Nous sommes arrivés à la vieille gare de Pingyao à 9 heures moins le quart du matin et la première chose que nous faisons après avoir passé le guichet est de partir à la recherche d’un café, aussi nécessaire à cette heure que la respiration.
Et surprise ! Dans toute la gare, il n’y a absolument rien où l’on puisse prendre un café ou un thé ou quoi que ce soit. Seulement une petite boutique dans laquelle il y a une fille qui joue avec le mobile, quelque chose que nous voyons partout et qui fait que le mobile ici en Chine semble être une addiction, encore plus qu’en Espagne.
Nous passons l’heure qu’il nous reste à lire et à réviser le planning d’aujourd’hui dans lequel nous devons visiter le quartier musulman de Xi’an parmi beaucoup d’autres endroits et quand il reste quelques minutes avant 10:05, qui est l’heure de départ de notre train, nous nous rendons au quai numéro 2, qui est de la voie où le train de Pingyao à Xi’an.

Ponctuel comme une horloge, notre train arrive et nous montons dans notre wagon de seconde classe, car bien que nous ayons demandé la première classe, il n’y en avait plus quand Helen a réservé les billets.

La seconde classe est très bien, à ne pas confondre avec la deuxième classe.
La seconde classe est très bien, pour ne pas dire parfaite, dans les trains à grande vitesse, nous n’avons pas encore vu de première classe, enfin si, dans une sorte de vidéo qu’ils ont mis en place et qui ressemble à de la business sur un vol, mais pour un voyage de 3 heures, c’est plus que suffisant, pour ne pas dire parfait. Nous paierions pour cet espace dans un avion.

Nous profitons du trajet en train, appréciant les paysages que nous traversons et en profitant pour revoir de temps en temps une photo et à 13h12, nous arrivons à Xi’an qui, nous l’espérons, sera un autre des moments forts de ce voyage en Chine en autonomie.

Dès notre départ, nous partons à la recherche des meilleurs endroits à visiter à Xi’an.
Dès que nous sommes partis, nous partons à la recherche d’un taxi, supposant que prendre le métro va être difficile dans une ville comme celle-ci et plus récemment arrivée, donc nous suivons les panneaux et prenons un taxi officiel avec un compteur.

Une fois dedans, nous sortons les papiers du taxi et nous prenons un taxi.
Une fois dedans, nous sortons les papiers de réservation de l’auberge Xi’an Travelling With Hostel An Yuan Meny ; nous voyons que juste à côté, il y a une station de métro ! Ce sont les erreurs que l’on commet en ne lisant pas toutes les informations avant de quitter la maison ou de prendre des décisions.
Dans le trajet d’environ 10 kilomètres entre la gare et le logement et nous avons une petite idée de comment est Xi’an. Une autre ville semblable à Pékin à laquelle nous n’avions pas été habitués à Datong et Pingyao ces jours-ci.
Nous sommes arrivés à l’hôtel à presque 2 heures moins le quart de l’après-midi après avoir payé 36RMB pour le taxi de la gare au centre ville, où nous nous trouvons, et voyant qu’ils ont un restaurant et une cafétéria nous ne réfléchissons pas beaucoup et décidons de manger ici avant d’aller visiter la ville. Nous faisons le check in rapide et après avoir laissé les sacs dans la chambre nous allons à la terrasse où nous commandons une assiette de pâtes, du riz frit plus de l’eau et de la bière pour 70RMB que nous refaisons des énergies.

Bien que nous ne soyons pas parfaits, car la machine à café est tombée en panne et nous ne pouvons pas avoir la pause café que nous attendions, donc après nous être reposés un moment dans la chambre, nous repartons, cette fois en direction de la Tour du Tambour et de la Tour de la Cloche, toutes deux situées au centre de la ville, une fois passés les remparts.

Plus nous descendions la rue principale, plus nous avions des hallucinations et plus cela nous rappelait les jours que nous avions passés à Tokyo au Japon. De plus en plus de magasins et de plus en plus d’atmosphère à chaque pas que nous faisons.

Avant d’arriver à la Tour du Tambour et au Clocher, nous voyons un McDonald’s et nous en profitons pour prendre le premier café de la journée pour 25RMB qui nous font redevenir des personnes dès la première gorgée.
À 5 heures, nous sommes retournés dans les rues de Xi’an pour nous approcher de deux de ses lieux les plus emblématiques, la Tour du Tambour et la Tour de la Cloche de Xi’an, situées l’une à côté de l’autre.

Nous avions l’idée d’y entrer puisque le guide dit que du sommet il y a des vues fantastiques sur la ville, mais voyant qu’ils sont presque sur le point de fermer et que ce qui les entoure sont des bâtiments modernes, nous avons décidé de passer et d’aller dans le Quartier musulman de Xi’an, certainement la cerise sur le gâteau aujourd’hui et l’un des endroits les plus célèbres de la ville.

Le quartier musulman de Xi’an est situé au nord de la Tour du Tambour et il est pratiquement impossible de ne pas l’identifier. En nous en approchant, nous découvrirons les centaines de ruelles qui abritent depuis des siècles la communautéHui, les musulmans chinois de Xi’an.

Les rues étroites du quartier musulman de Xi’an sont bordées de boucheries, d’usines d’huile de sésame, de petites mosquées, d’hommes en chapeaux blancs et de femmes voilées
Sans aucun doute un endroit unique pour passer un après-midi des plus divertissants dans la ville.

Des rues, des rues et encore des rues pleines de couleurs, d’odeurs et de saveurs qui excitent tous nos sens et qui, le soir venu, deviennent beaucoup plus animées.

Un réseau de rues où la gastronomie se mêle à l’artisanat et aux boutiques de tout ce que vous pouvez imaginer.

Et c’est là que nous nous perdons pendant la journée.
Et c’est là que nous nous perdons pendant plus de deux heures, sans but, uniquement guidés par les odeurs jusqu’à ce que le soir tombe et que le Quartier musulman de Xi’an se transforme en une autre fête, tout aussi animée mais complètement différente.

A voir absolument si vous êtes à Xi’an, vous ne le regretterez pas. Après ces heures, nous avons découvert que Xi’an a beaucoup plus à offrir que ses Guerriers de terre cuite
À 20 heures, nous avons repris le chemin de l’auberge An Yuan Men de Xi’an Travelling With, en repassant par le mur de Xi’an, à cette heure déjà illuminé.

Sachant que demain nous devons nous lever tôt pour voir l’attraction la plus célèbre de Xi’an, ses Guerriers en terre cuite, nous achetons des bonbons dans l’une des nombreuses boulangeries que nous avons vues, afin de pouvoir prendre le petit-déjeuner à l’hôtel.
Bien que nous nous promenions dans la zone autour de l’hôtel, dans cette zone nous n’avons trouvé aucun endroit pour dîner qui n’a pas de menu en anglais, sinon au moins des photos, donc nous avons décidé de dîner à l’hôtel quelques dumplins (nous avons vu comment ils ont fait aujourd’hui à midi) et une pizza plus une bière et un coca pour 70RMB.

Passé 22h et après une douche nous nous endormons. La Chine nous tue ! !! 😉

Jour 10 : Xi’an : Guerriers de terre cuite – Vol pour Chengdu
Jour 8 : Pingyao : temple de Confucius, tour de la ville, musée de la maison des finances de Rishengchang, Qingxu Guan, mur des neuf dragons, murs de Pingyao.
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here