Chutes d’eau de Dettifoss et de Selfoss en Islande

Jour 9 : LAUGAR – LAC MÝVATN : Skutustadagigar – Stakhólstjörn- Höfdi : Kálfaströnd – DIMMUBORGIR – Hverfell – Grotagja – MÝVATN ZONE GEOTHERMALE : Bjarnarflag – DETTIFOSS – SELFOSS – HAFRAGILFOSS – HÚSAVÍK

Mardi, 19 août 2014

A 7 heures du matin, nous commençons déjà une nouvelle journée de notre voyage en Islande en autonomiequi est plus que complète en visitant la région du lac Mývatn, où nous sommes passés hier pour commencer notre excursion à Askja.
Après le petit-déjeuner, nous discutons à nouveau avec le propriétaire de la pension Laugar et il nous confirme que nous avons toujours les mêmes nouvelles qu’hier lorsqu’ils nous ont dit que nous étions en alerte orange pour la possible éruption du volcan Bárðarbunga dans le Vatnajökull.

Après 8h30 et après avoir pris le petit déjeuner comme des rois, il faut dire que dans la plupart des maisons d’hôtes où nous séjournons, nous trouvons du pain fait main, de la confiture faite maison. . . disons qu’à l’avenir nous parions sur la création d’une entreprise de ce genre, qui sait ? 😉
Nous quittons Laugar en direction du Centre d’information du lac Mývatn par la route 1 où quelques minutes avant 9 heures nous constatons que nous passons par de nombreux points que nous voulons visiter à l’est et au sud du lac Mývatn, nous préférons donc profiter du temps et faire ces visites avant de nous rendre au centre d’information.

Le premier arrêt que nous faisons est au centre d’information du lac Mývatn.
Le premier arrêt que nous faisons est dans les pseudo-cratères de Skutustadagigar et dans l’étang de Stakhólstjörn.

Ces impressionnants mais énigmatiques « trous » formés autour du Lac Mývatn se sont formés lorsque de la lave en fusion s’est écoulée dans le lac, déclenchant une série d’explosions de gaz. Connues sous le nom de pseudocratères, ces collines ont pris ces formes lorsque de l’eau bouillante provenant du sous-sol a été piégée et a explosé, formant de petits cônes et cratères.

Après une promenade entre les pseudocrates, nous continuons vers Höfdi et Kálfaströnd, l’un des paysages les plus spectaculaires de la région, où nous arrivons en 10 minutes.

Nous laissons la voiture de location en Islande.
Nous laissons la voiture de location en Islande sur le parking et nous partons directement nous promener dans la région, en commençant par un chemin qui nous mène aux célèbres formations de lave au milieu de l’eau.

Kálfaströnd est l’un des plus célèbres piliers de lave émergeant de l’eau dans la région de Höfdi. Il y a de nombreux sentiers qui traversent cette zone, pour lesquels il vous faudra environ 1 heure si vous voulez avoir une perspective minimale.

La végétation qui se combine avec la lave et l’eau est incroyable. Et le silence, une constante de notre voyage en Islande, qui est un atout incroyable pour nous qui ne sommes pas très portés sur les endroits bruyants.

Après presque une heure perdue parmi les piliers de lave, nous sommes partis en direction de Dimmuborgir, qui se trouve à environ 3 kilomètres de Höfdi, en nous arrêtant d’abord à un point de vue sur la route d’où nous pouvons voir d’un autre point de vue Kálfaströnd, les différentes formations dans l’eau que nous avons vues avant de marcher.

Nous sommes arrivés, avons laissé la voiture et sommes allés à la plage.
Nous sommes arrivés, nous avons laissé la voiture sur le parking et après être allés aux toilettes, où nous avons payé 200 ISK avec une carte de crédit (quelque chose qui continue à nous surprendre bien que nous l’ayons fait à d’autres occasions du voyage), nous allons marcher sur le sentier le plus populaire, le Church Circuit de 2,3 kilomètres, dans lequel nous sommes plus ou moins une heure à profiter d’un paysage incroyable, entouré de formations de lave avec les formes les plus audacieuses et les fameux moustiques dans la région. Et le fait est que nous rencontrons deux ou trois groupes organisés dont 90 % portent les moustiquaires que nous avons vues auparavant et qu’ils vendent à la station-service et que, en toute honnêteté, nous devons dire qu’elles sont un peu drôles.

L’immense et fascinant champ de lave de Dimmuborgir est l’un des plus impressionnants du pays, nous vous recommandons donc de le visiter si vous êtes dans la région.

On pense que ces champs de lave ont été créés il y a environ 2000 ans lorsque la lave des rangées de cratères de Prengslaborgir et Lúdentarborgir a coulé sur les champs de lave plus anciens de Hverfell. La nouvelle lave s’est accumulée pour former un lac ardent et, en refroidissant, la surface a commencé à former un toit en forme de dôme au-dessus de la matière encore liquide.

A 11h45, nous terminons le Circuit des églises à Dimmuborgir et nous sommes déjà de retour dans la voiture en route vers le Centre d’information du lac Mývatn, en passant par le incroyable Hverfell, un cratère presque symétrique apparu il y a 2700 ans après une énorme éruption du Lúdentarhíð et où l’on peut monter par un sentier. Cette fois, nous ne voudrons pas monter, mais une autre fois. Pas de temps pour tout 😉

Mais bien que nous n’ayons pas beaucoup de temps, nous ne pouvons pas résister à l’envie de nous arrêter à Grotagja, même si ce n’est que pour quelques minutes, pour voir cette incroyable grotte.
Avec un soleil incroyable et 16 degrés, nous devons insister à nouveau sur la chance que nous avons dans ce trip en Islande dans lequel le beau temps nous accompagne presque tous les jours.

Nous avons garé la voiture dans la zone autorisée et après avoir vu le panneau qui indique l’accès, nous entrons par l’ouverture que nous avons devant nous.

Incroyable ! Un de ces lieux qui ne sont pas marqués comme incontournables dans les guides et qui deviennent pour nous des lieux que nous n’oublierons jamais.

Grotagja est un de ces lieux qui ne sont pas marqués comme incontournables dans les guides et qui deviennent pour nous des lieux que nous n’oublierons jamais.
Grotagja est une fissure avec une grotte pleine d’eau qui est à environ 45º, qui bien que ce soit trop pour nager, vous pouvez toujours risquer de mettre un pied ou une main dedans pour expérimenter la sensation.

Si vous le pouvez, ne manquez pas cette visite, surtout si l’on considère qu’elle n’est qu’à quelques minutes du reste des zones importantes du Lac Mývatn.

D’ici nous partons, maintenant oui, nous allons au lac.
De là, nous allons, maintenant oui, au Lake Mývatn Visitor Center pour nous informer de la situation et ils nous disent que pour le moment tout reste comme hier et qu’il n’y a pas de problèmes pour aller dans la zone de Dettifoss et Selfoss, car en cas d’éruption du Bárðarbunga, l’eau causée par la fonte des glaces, mettrait 12 heures pour atteindre cette zone.
Ayant déjà la confirmation que nous pouvons continuer avec le plan de visites que nous avions pour aujourd’hui, nous profitons de l’occasion pour acheter quelques miches de pain et un très bon fromage havarti avec des épices, dans le supermarché qui est juste à côté de la station d’essence et nous nous offrons un bon pique-nique aux tables qui ont à l’extérieur, tout cela accompagné des provisions que nous avions déjà dans le coffre de la voiture et quelques glaces pour le dessert.

Il n’y a pas de meilleur moyen de remplir votre estomac que ça. Et tout cela pour moins de 1500 ISK.
Il est 13 heures lorsque nous entamons la deuxième partie de notre planning d’aujourd’hui et nous le faisons dans la région géothermique de Mývatn, en faisant le premier arrêt à Bjarnarflag, où nous nous arrêtons d’abord au Lagon bleu, un radeau attrayant qui est en fait assez toxique et qu’il ne faut pas confondre avec les bains luxueux de Reykjavik.

Bjarnarflag accueille depuis des années un certain nombre d’entreprises qui ont fait de cette enclave leur lieu pour exploiter la puissance de la nature.
Autrefois, les agriculteurs essayaient de planter des pommes de terre, mais c’était impossible car elles étaient cuites. Après un certain temps, 25 puits ont été creusés pour tester la faisabilité de la création d’une usine et, plus tard, la centrale électrique gotérmica a été créée ; une usine de diatomite, dont il ne reste que le Blue Lagoon dont nous avons parlé précédemment.
Le prochain arrêt que nous faisons est à Hverir, un monde magique aux tons ocre, qui ne vous coupe pas seulement le souffle par son odeur, si ce n’est pour l’endroit incroyable dans lequel il se trouve.

Hverir nous rappelle un paysage lunaire, des chaudrons de boue, des cheminées fumantes et des fumerolles avec une forte odeur de soufre qui nous rappellent notre visite dans l’un des endroits les plus incroyables que nous ayons eu la chance de connaître, le parc national de Yellowstone, aux États-Unis.

La zone d’Hverir est balisée par des sentiers et des cordes pour éviter d’endommager la nature et prévenir les accidents.
Si vous avez le temps, il existe un sentier qui longe la crête de Námafjall, qui, en une ascension d’environ 30 minutes, vous offrira des vues incroyables sur les fumerolles environnantes.

Après plus d’une heure à profiter de la région d’Hverir, nous remontons en voiture et continuons sur la route 1 en direction de Dettifoss, qui sera la prochaine étape de la journée.

Nous passons devant le panneau pour .
Nous passons le panneau pour Kafla, où nous retournerons demain pour profiter d’un autre moment de fumerolles et continuons sur la route 1 jusqu’à ce que nous atteignions la bifurcation vers la route 862, qui en plus de Detifoss, Selfoss et Hafragilsfoss nous permettra de voir Vesturdalur, Klapir et Ásbyrgi, nous avons donc décidé de sauter la première déviation et après avoir passé la rivière Jökulsá (la rivière glaciaire qui pourrait déborder à cause de l’éruption) nous avons pris la déviation vers la route 862 qui n’est pas pavée.
Et c’est là qu’ils entament les 45 minutes de bosses continues qui nous mèneront à deux des cascades d’Islande : Dettifoss et Selfoss.

Nous laissons la voiture sur le parking et avec un ciel un peu nuageux nous commençons à descendre quelques escaliers qui en moins de 10 minutes nous laissent devant un spectacle de la nature incomparable.

Avec seulement 44 mètres de haut et 100 mètres de large, un débit de 193 mètres cubes dégringole de façon vertigineuse, créant un panache d’embruns visible jusqu’à un kilomètre de distance. Dettifoss est la plus grande chute d’eau d’Europe par son volume.

Plus nous nous rapprochons, plus nous sommes impressionnés et lorsque le ciel s’ouvre enfin pour laisser place au soleil, nous venons de décider que c’est l’un des endroits les plus impressionnants que nous ayons jamais visités.
Nous restons ici plus de 30 minutes, jusqu’à ce que nous décidions, en regardant l’horloge, qu’il est temps d’aller à Selfoss, une autre des chutes d’eau les plus impressionnantes de la région, pour laquelle nous devons parcourir un chemin de 1,4 kilomètres depuis Dettifoss.

Pour emprunter ce sentier, il faut monter un peu à partir du point de vue Dettifoss, où il y a un panneau indiquant la direction et quelques bâtons jaunes indiquant le sentier à suivre. Ne suivez pas directement depuis le point de vue comme nous l’avons fait car le chemin est une constante de rochers que vous devez escalader à moitié.
A la fin, nous arrivons devant Selfoss et nous nous sentons à nouveau émerveillés devant une incroyable chute d’eau.

Pendant que nous sommes ici, nous ne pouvons nous empêcher de penser que si le volcan Bárðarbunga entrait en éruption, cette rivière est celle qui pourrait déborder.

A 17h00, nous laissons derrière nous Dettifoss et Selfoss et retournons à la voiture pour nous rendre sur le parking de la troisième des chutes d’eau d’Islande que nous verrons aujourd’hui : Hafragilsfoss.

Nous laissons la voiture sur le parking et nous nous rendons sur le parking de la troisième des chutes d’eau d’Islande que nous verrons aujourd’hui : Hafragilsfoss.
Nous laissons la voiture dans le parking et nous nous arrêtons d’abord à un point de vue, puis nous suivons un petit chemin qui nous mène aux meilleures vues de la cascade.

Une fois de plus, nous ressentons la puissance impressionnante de la nature.
Il est 6 heures moins le quart et le ciel est devenu assez sombre, nous décidons donc qu’il est temps de nous diriger vers Húsavík, l’endroit où nous allons dormir aujourd’hui et qui se trouve à 70 kilomètres de Dettifoss et Selfoss.

Nous arrivons à Húsavík à 19 heures et dès que nous nous garons, nous allons nous enregistrer dans notre maison d’hôtes. Nous avions noté que nous devions le faire dans un hôtel des mêmes propriétaires situé quelques mètres plus loin et notre surprise est grande quand on nous dit à la réception qu’à aucun coût supplémentaire nous pouvons dormir dans l’hôtel Húsavík Cape.

Nous ne pouvons pas résister à la tentation et nous ne sommes pas en mesure de dormir dans l’hôtel Húsavík Cape.
Nous ne pouvons pas résister à la tentation et bien que la salle de bain partagée jusqu’à présent ait été super, le fait de pouvoir en avoir une pour nous seulement après 10 jours, nous devons dire que c’est génial 🙂

Nous nous sommes donc reposés un moment à l’hôtel et à 20 heures, nous sommes sortis pour dîner. Nous avons fini au restaurant Salka, où nous avons commandé un plat de pâtes et un wok de poulet plus de l’eau pour 5200 ISK.

Aujourd’hui nous sommes épuisés après une journée incroyable que nous avons terminée dans deux des cascades d’Islande : Dettifoss et Selfoss. Il ne nous reste plus qu’à dormir et à nous reposer, car demain nous continuerons notre voyage à travers l’Islande, le pays de la glace et du feu.

Jour 10 : HÚSAVÍK – KAFLA : cratère de Viti – HÚSAVÍK : observation des baleines – GODAFOSS – AKUREYRI
Jour 8 : EGILSSTAÐIR – MÝVATN – EXCURSION À ASKJA – LAUGAR
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here