Godafoss et la péninsule de Vatness

Jour 11 : DRAFLASTADIR – GODAFOSS – AKUREYRI – HÓLAR – GLAUMBÆR – BORGARVIRKI – ÓSAR ET HVÍTSERKUR – ILLUGASTAÐIR – HVAMMSTANGI

Jeudi, 21 août 2014

Aujourd’hui, nous prenons le petit-déjeuner à Draflastadir Guesthouse, où nous sommes restés hier, à 8 heures du matin, ce qui nous a permis de dormir une demi-heure de plus que d’habitude depuis que nous avons commencé ce voyage gratuit en Islande, ce qui, vraiment, a été formidable pour nous.
Déjà bien remis de l’observation des baleines à Húsavík que nous avons faite hier, à 8h45 du matin, la voiture est chargée et nous sommes prêts à prendre la route vers Godafoss et la péninsule de Vatness, deux des points forts de la journée.

Le jour s’est levé avec un soleil radieux et nous ne pouvons pas, ni ne voulons, manquer l’occasion de profiter d’une merveille de la nature telle que Godafoss avec cette journée.

L’estomac déjà plein, nous prenons la voiture de location en Islande et nous arrivons à Godafoss à 9h15 du matin, en entrant par le côté opposé à celui d’hier et où moins de gens viennent, puisque l’accès est plus « caché ». Si vous voulez accéder à ce côté de Godafoss, vous devez prendre le chemin en face de la pension jaune, à côté de la boutique de souvenirs. Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous garer dans cette zone.
Dès le chemin, nous sentons ce que nous allons trouver et c’est que d’ici nous avons les meilleures vues de la Godafoss cascade Godafoss. Réception impressionnante avec arc-en-ciel inclus.

Après un bon moment à charger de l’énergie en pleine nature et avec peu d’envie de partir, nous reprenons la voiture et allons directement au parking d’en face, où nous étions hier et où nous avons rencontré plus de gens.
D’ici, il y a aussi des vues impressionnantes sur Godafoss, mais si vous nous permettez un conseil, l’autre zone est beaucoup moins fréquentée, plus calme et avec une perspective beaucoup plus large, donc nous vous recommandons d’y aller en premier.

Il est 10h15 du matin lorsque nous mettons le cap sur la prochaine destination de la journée Akureyri, à 46 kilomètres de Godafoss.

Akureyri, à 46 kilomètres de Godafoss.
A ce stade du voyage, nous ne pouvons pas dire que nous devons confirmer que les conduites en Islande sont les plus spectaculaires, entourées à tout moment de paysages et de nature spectaculaires.

Le dernier tronçon du voyage entre Godafoss et Akureyri passe par le fjord Eyjafjörður fjörður, le plus long du nord de l’Islande qui nous offre des vues incroyables sur Akureyri.

Nous arrivons à Akureyri à 10. 45 du matin et nous nous garons directement dans la zone de l’église où nous pouvons rester maximum 1 heure sans payer. Pour la première fois dans ce trip en Islande nous devons mettre l’horloge que notre voiture a incorporé avec l’heure d’arrivée pour contrôler le temps, comme nous l’avons fait il y a des mois dans le voyage en Suisse.

Au sommet d’une colline se trouve Akureyrarkikja, une église conçue par l’architecte de Hallgrímskirkja que nous avons vue à Reykjavík le premier jour de notre voyage.

Après une brève visite d’Akureyrarkikja, nous avons commencé à descendre vers le centre ville, qui bien qu’étant la deuxième plus grande ville d’Islande est assez petite pour être parcourue en un peu plus d’une demi-heure.

A Akureyri, nous avons trouvé beaucoup plus d’atmosphère que dans le reste des endroits où nous sommes allés jusqu’à présent, avec des cafés pleins et des terrasses animées, quelque chose qui est sûrement en grande partie causé par la journée ensoleillée dont nous profitons.

Nous aimons les petites boutiques et les petits magasins si charmants.
Nous aimons les petites boutiques de charme que nous trouvons sur la route et les magasins de souvenirs, organisés de telle manière qu’ils vous donnent envie de tout acheter.

Voyant que nous allons bien dans le temps, nous en profitons pour entrer dans un café et prendre un café et un muffin pour 1200ISK, qui nous donnent assez d’énergie pour continuer la journée d’aujourd’hui.

A 12 heures du matin, nous retournons à la voiture et partons pour Holar, la prochaine destination du jour.

Pour aller à Holar depuis Akureyri, nous avons deux options, la route qui passe par les fjords, plus longue, et la route 1 qui passe par l’intérieur et est plus courte.

Avec une journée comme aujourd’hui pleine de choses à faire, nous préférons prendre la deuxième option, bien que la première ait beaucoup attiré notre attention, mais c’est comme ça quand on fait un voyage avec un billet aller-retour.
La prochaine fois que nous viendrons en Islande, nous ferons cette région et les fjords occidentaux, nous l’avons promis en quittant cette région du pays.

Mais allez, la route de l’intérieur est également incroyable, non seulement pour les paysages, mais aussi pour les fermes qui parsèment les montagnes au moindre détail.

Nous sommes arrivés à Holar à 13h40 et après nous être garés, nous avons commencé à réaliser l’enclave dans laquelle nous nous trouvons.

Holar est une enclave historique, nimbée de montagnes, où l’on trouve une belle église à côté d’une exploitation de tourbe, qui mérite une visite.

Après une promenade dans la région, nous profitons de quelques tables de pique-nique dans la zone derrière l’église pour manger des sandwichs au thon et à la saucisse que nous apportons dans la voiture et à 14h30 nous sommes prêts à reprendre la voiture pour le prochain arrêt de la journée : Glaumbær, qui est à 47 kilomètres de Holar.

Nous arrivons à 14h50 et à 14h50 nous arrivons à l’église et nous commençons notre chemin vers le prochain arrêt de la journée : Glaumbær, qui est à 47 kilomètres de Holar.
Nous sommes arrivés à 14 h 50 et avons trouvé un ensemble de bâtiments qui ressemblent à un conte de fées pour enfants.

A Glaumbær, nous trouverons le meilleur musée de l’extraction de la tourbe dans le nord de l’Islande. S’étant arrêtés précédemment à Holar, où nous avons déjà pu voir l’intérieur de plusieurs de ces maisons, après une promenade, nous nous rendons directement au café local, Áskaffi, niché dans un endroit incroyable qui recrée un ancien salon de thé des plus accueillants.
Si vous le pouvez, ne le manquez pas. Ne pouvant pas ne pas essayer certains de leurs délicieux desserts, nous avons commandé deux assiettes de gâteau du jour et deux cafés (qui se remplissent autant de fois que vous le souhaitez) pour 2300 ISK.

Après 15h30, nous partons pour la prochaine destination de la journée, Borgarvirki, où commence la péninsule de Vatness et qui se trouve à une centaine de kilomètres.

Après un trajet à travers des paysages incroyables, nous arrivons à la péninsule de Vatness.
Après avoir traversé des paysages incroyables, nous arrivons à Borgarvirki à 16h45, avec des vues incroyables de l’endroit en approchant.

Borgarvirki est une structure naturelle en basalte que, selon la légende, les Vikings ont modifiée et utilisée plus tard comme forteresse.

Après la visite de Borgarvirki, nous continuons sur la route 716 vers Ósar et Hvítserkur où nous arrivons à 17h30 sur une route assez mauvaise et non pavée.

Nous prenons le tournant vers Hvítserkur.
Nous prenons la déviation qui indique Hvítserkur et après nous être garés dans la zone autorisée, nous suivons un chemin qui nous mène au point de vue où nous avons devant nous le « rouleau de roche ».

Nous restons ici pendant un certain temps jusqu’à ce que nous retournions au parking et suivions le chemin qui nous mène à Ósar, une belle plage de sable noir, où sur la rive opposée nous voyons quelques phoques que l’on ne peut distinguer qu’en zoomant dans la caméra.

Si nous devons être honnêtes, pour nous cette visite est dispensable si vous y allez avec juste assez de temps. La plage est belle, mais vraiment, après avoir vu les merveilles que nous avons vues jusqu’à présent, celle-ci était un peu plus faible que les autres.
De là, nous continuons vers Illugastaðir, un point où nous avons lu qu’il est assez fréquent de voir des phoques.

Nous avons garé la voiture sur le parking de la plage.
Nous avons garé la voiture sur le parking privé de la ferme où le propriétaire a aménagé la zone pour les touristes qui viennent ici et après un moment à marcher sur le chemin autour de la mer, nous ne voyons pas un phoque, donc nous avons décidé de revenir en arrière et d’aller à Hvammstangi, une autre des zones possibles où vous pouvez les voir.
En chemin, nous voyons un autre endroit où nous soupçonnons que des sceaux peuvent être placés et nous nous arrêtons pour tenter notre chance. Après un certain temps sans voir aucun sceau, nous décidons que maintenant il est temps d’abandonner et de renoncer.

Mais comme toujours il y a quelque chose qui brise le sceau.
Mais comme toujours il y a quelque chose qui brise la règle, quand nous sommes dans la voiture un type nous dit exaltési nous avons vu. Devant notre refus nous explique qu’il y en a quelques-uns dans la direction opposée que nous avons prise au bout du sentier.
Vous nous voyez donc à nouveau sur la piste à la recherche de phoques. En vérité, le va-et-vient que nous avons cet après-midi avec les phoques n’a pas beaucoup de sens, mais nous étions prêts à passer la nuit ici pour les voir 😉
Et à la fin, comme chaque effort a sa récompense, nous pouvons en voir quelques-uns dans la mer, qui semblent nous observer même lorsque nous nous baissons pour qu’ils ne nous voient pas et voir s’ils décident de s’approcher du rivage.

Mais il n’y a pas moyen ! Nous devons nous contenter de les voir depuis la mer.

Et maintenant oui, aux phoques.
Et maintenant, à 7h45 du soir, nous sommes en route pour Hvammstangi, où il nous reste 16 kilomètres à parcourir.
Nous arrivons à 8h15 et sans trop nous divertir nous allons directement au restaurant Hladan Kaffihus dont nous avions lu de bonnes critiques et où nous avons commandé une lasagne et des beignets de poisson plus de l’eau pour 4500ISK

La vérité est que ni fú ni fá, le site nous devons reconnaître qu’il a son charme, mais si vous venez seulement pour la nourriture n’est pas un endroit que nous pouvons vous recommander de dévier.
Presque à 22 heures et alors que le soleil brille encore à l’horizon, nous nous mettons en route vers Breiðabólsstaður, à 12 kilomètres d’ici, où se trouve la maison d’hôtes Nedra-Vatnshorn, notre hébergement pour aujourd’hui.

Demain plus et qui sait. . . si mieux 😉

Jour 12 : HVAMMSTANGI – KOLUGLJUFUR – SNAEFELLNES PENINSULE : Stykkishólmur – Helgafell – Berserkjahraun – Grundarfjörður – Olafsvik – Hellinsadur – Saxhöll – Djúpalónssanur et Dritvík- Hellnar – Arnastapi- BEJARNARFOSS – YTRI-TUNGA – BORGARNES
Jour 10 : HÚSAVÍK – KAFLA : cratère de Viti – HÚSAVÍK : observation des baleines – GODAFOSS – AKUREYRI
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here