Le cercle d’or islandais

Jour 3 : REIKIAVIK – CERCLE D’OR : PARC DE PINGVELLIR – GEYSIR – CHUTE DE GULLFOSS – KERIÐ CRÁTER CRÁTER – SELFOSS

Mercredi, 13 août 2014

Après avoir passé la nuit à nous réveiller toutes les 3 heures pour que Roger prenne ses pilules et avoir constaté qu’il ne souffre plus depuis plusieurs heures, nous décidons de poursuivre la planification du voyage que nous avions préparé et nous décidons qu’il est temps d’aller vers le Cercle d’Or d’Islande.
Par la fenêtre de l’Aurora Guesthouse, les rayons du soleil entrent depuis 5 heures du matin et nous voyons que la journée est très claire, alors nous allons dans notre salle de bain commune pour nous laver, plus heureux que quiconque.
Nous descendons prendre le petit déjeuner et après un appel à la maison et le chargement des sacs dans la voiture de location en Islande, nous mettons dans notre GPS improvisé l’adresse du parc de Thingvellir ou Pingvellir comme premier point de notre itinéraire d’aujourd’hui qui nous mènera à l’incroyable Cercle d’Or ou Golden Circle d’Islande.
Si vous n’avez pas de voiture pour visiter cette région, qui est proche de Reykjavík, une bonne option est de réserver ce circuit en bus qui passe par les principaux points du Cercle d’or en une journée.

Il faut un peu plus de 45 minutes pour se rendre au parc Pingvellir depuis Reykjavík, en traversant des paysages qui semblent être tirés d’un film incroyablement parfait.

C’est vraiment un plaisir de conduire au parc Pingvellir.
C’est vraiment un plaisir de traverser l’Islande entouré de ces paysages.
La vitesse maximale est de 90km et en ville de 30km et c’est quelque chose qu’il faut toujours respecter car nous avons lu qu’il n’est pas rare de se retrouver avec une amende.

Il est parfois difficile de maintenir ces 90 km si l’on pense que vous êtes des heures à rouler sur des routes presque droites et sans croiser une voiture.

La première étape du Cercle d’or islandais est le lac Pingvallavatn, le plus grand lac d’origine glaciaire d’Islande, qui s’est formé dans la vallée de Thingvellir à 10 km de Pingvellir, où se trouve le point de vue Hakio et où les gens ont laissé des monticules de pierre, qui sont au moins très curieux et extrêmement pittoresques.

Nous sommes devant des paysages incroyables qui, dès cet instant, nous font déjà pressentir tout ce que ce voyage en Islande va nous apporter. Nous nous excusons pour les fois où nous utiliserons les mots merveilleux, incroyable, génial. . . mais il n’y a plus de mots pour décrire ce pays.

Après quelques minutes de route supplémentaires, nous arrivons au centre des visiteurs du Pingvellir National Park où nous laissons la voiture sur le parking gratuitement et après une courte visite à l’intérieur nous commençons à suivre le sentier balisé jusqu’au premier point de vue d’où l’on peut voir parfaitement la faille.

A partir d’ici, nous suivons le chemin balisé, bien que nous suivions la partie inférieure qui nous mène à la zone de la rivière Oxara, où nous trouvons quelques petites maisons qui sont aujourd’hui la résidence d’été du Premier ministre.

Nous continuons à nous y promener, en nous émerveillant du paysage qui s’offre à nous à chaque pas et, de la partie inférieure, nous nous dirigeons vers le promontoire avec le drapeau de l’Islande, où les Vikings ont établi en 930 le premier Parlement démocratique du monde, appelé Alping.

Comme pour beaucoup de lieux de saga, il n’y a pas beaucoup de vestiges vikings à voir, mais le parc bénéficie d’un cadre naturel exceptionnel dans une vallée pleine de fissures, causée par la séparation des plaques tectoniques nord-américaine et européenne.

Les paysages que nous avons la chance de pouvoir voir autour de nous sont incroyables et nous ne doutons pas qu’à eux seuls, ils justifient tout trip en Islande. Si nous sommes déjà tombés amoureux hier à Reykjavik, aujourd’hui, nous venons d’avoir un coup de foudre pour l’Islande.
Depuis cette zone du Pingvellir Park dans le Cercle d’Or de l’Islande, nous continuons le chemin vers le côté opposé du centre des visiteurs pour arriver après une dizaine de minutes de marche parallèle à un ruisseau à la Oxarárfoss waterfall, nichée au milieu d’un paysage spectaculaire.

Avec ce dernier arrêt à la cascade, nous terminons la visite du premier arrêt que nous avons fait sur la Route du Cercle d’Or de l’Islande.
Visiter le Parc National de Pingvellir, compter plus ou moins une heure et demie de visite, pour pouvoir profiter avec calme de la zone et surtout des paysages qui l’entourent.

Nous retournons au parking du Pingvellir Visitor Center peu avant 11 heures où nous en profitons pour prendre deux cafés à la machine pour 200 ISK chacun et aussi pour aller aux toilettes pour un autre 200 ISK et comme note à cela, disons que nous payons les deux choses avec une carte de crédit ! !! Oui, oui, comme vous le lisez, à l’entrée des toilettes il y a des machines où vous mettez votre carte de crédit et après avoir mis votre pin, les portes s’ouvrent. Une salle de bain avec une carte, c’est vraiment une technologie de pointe.

Et quand vous entrez, vous trouvez les portes ouvertes.
Et quand vous entrez, vous trouvez les salles de bains les plus propres et les meilleures vues du monde. Une enclave exceptionnelle qui vaut bien les 200 ISK.

Nous pouvons dire que nous n’avons pas payé l’entrée du parc national de Pingvellir, mais aller aux toilettes a été un bon pic 😉 bien que nous ayons des vues spectaculaires sur l’environnement.
Après ce kit-kat, nous sommes partis pour nous rendre au prochain point de notre route autour du Cercle d’Or de l’Islande : Geysir

Ce geyser est celui qui donne son nom au reste des phénomènes et qui nous rappelle inévitablement notre visite à Yellowstone il y a quelques années.
L’idée initiale était de faire un arrêt à Fontana, une source d’eau chaude entre Pingvellir et Geysir, mais nous craignons que le temps nous soit compté et que nous n’ayons pas le temps de tout voir, nous avons donc décidé de sauter cet arrêt, d’y accéder gratuitement et de nous assurer ainsi les deux.
Si c’est le cas, il est très clair que nous reviendrons et que nous ne sauterons pas cette étape. Et ce sera sûrement plus tôt que nous l’avions imaginé.

Nous sommes arrivés à 11h30 à Geysir depuis le parc national de Pingvellir, après environ 40 minutes de route le long du lago Pingvallavatn, où nous nous sommes arrêtés il y a quelques heures ce matin.

Nous sommes entrés dans le lago Pingvallavatn, où nous nous sommes arrêtés il y a quelques heures ce matin.
Tout d’abord, nous sommes entrés dans le Geysir Visitor Center, où d’ailleurs ils ont une boutique de souvenirs géante, un restaurant et une cafétéria, où vous pouvez faire quelques achats et manger au milieu de la route par le Cercle d’or de l’Islande.

D’ici nous partons et juste en traversant la route et nous trouvons les premières fumées de l’eau brûlée que nous avons autour.

Geysir est l’une des attractions touristiques les plus populaires d’Islande. C’est le bec d’eau chaude qui a donné son nom à tous les geysers du monde.
Dans le passé, l’eau du grand Geysir atteignait une hauteur de 80 mètres, mais elle s’est malheureusement bouchée dans les années 1950, lorsque des touristes ont jeté des pierres pour essayer de la faire démarrer.

Les tremblements de terre de l’an 2000 semblent avoir un peu brisé le blocage, bien que les éruptions soient encore très peu fréquentes.

Heureusement pour les visiteurs, à côté du Geysir se trouve le geyser Strokkur, le plus fiable du monde, où il faut attendre entre 5 et 10 minutes pour voir l’eau jaillir à une hauteur de 15 à 30 mètres.

Nous passons un bon moment dans cette région à visiter les geysers et l’environnement qui, bien qu’il soit très fréquenté, est très agréable et pas du tout écrasant.

Après 13 heures, nous allons à la cafétéria du Geysir Visitor Center, l’idée était de manger un peu de ce que nous apportons si nous nous étions arrêtés dans un supermarché Bonus, mais ce matin nous avons oublié de quitter Reykjavik, donc nous n’avons pas de pain, pas de boissons gazeuses, pas d’eau, donc nous préférons manger quelque chose de correct.

Nous commandons des ailes de poulet au poulet et un peu de pain.
Nous avons commandé des ailes de poulet avec des frites et de l’eau, un fish and chips avec un coca et un skyr aux fraises, le fameux yaourt islandais qui ressemble à un yaourt grec, en plus épais, pour 3760 ISK

Après cette première expérience de manger dans un bar/restaurant en dehors de la capitale, nous devons dire que ce n’est pas aussi cher que nous le pensions.

Si nous comparons, par exemple, une bouteille de vin avec une bouteille de bière, nous devons dire que ce n’est pas aussi cher que nous le pensions.
Si nous comparons, par exemple une bouteille de Pepsi d’un demi-litre nous a coûté 350 ISK, la même chose qu’à l’aéroport de Barcelone, qui nous font payer cela pour une canette.

L’Islande n’est pas un pays bon marché, mais ce n’est pas un endroit où l’on déchire ses vêtements pour ne pas pouvoir payer la nourriture.
Nous en profitons après le déjeuner avec un bon café, en profitant pour revoir le planning de la journée, avec les choses qu’il nous reste à faire et écrire des cartes postales à envoyer en Espagne dès que nous aurons trouvé une boîte aux lettres.

Nous reprenons la route vers 14 heures, avec la nouvelle destination de l’itinéraire Golden Circle d’aujourd’hui : Gullfoss.
Cascade de Gullfoss.
Geysir est à 10 kilomètres de Gulfoss où il ne nous a pas fallu plus de 20 minutes pour arriver et garer la voiture sur le parking du Visitor Center, accrocher à nouveau notre sac à dos et notre appareil photo et partir à la découverte d’une autre des incroyables merveilles de le Cercle d’Or de l’Islande.

Gullfoss est la plus célèbre des chutes d’eau islandaises. C’est une chute d’eau spectaculaire d’une hauteur de 32 mètres qui tombe verticalement sur une gorge étroite.

Lors des journées ensoleillées, comme aujourd’hui.
Les jours ensoleillés, comme aujourd’hui, un arc-en-ciel scintillant apparaît.

Ces chutes étaient sur le point de disparaître dans les années 1920 lorsqu’une équipe d’investisseurs étrangers a voulu construire un barrage sur la rivière Hvitá pour un projet hydroélectrique.

Le propriétaire foncier, Tómómómá Tómez, a été le premier à construire un barrage sur la rivière Hvitá pour un projet hydroélectrique.
Le propriétaire, Tómasson, a refusé de leur vendre le terrain, mais les constructeurs ont agi en catimini et ont obtenu l’autorisation directement du gouvernement. La fille de Tómasson a alors marché pieds nus jusqu’à Reykjavik pour protester, menaçant de se jeter dans la cascade si le projet de centrale électrique se poursuivait.

Heureusement, les investisseurs n’ont pas payé pour le projet.
Heureusement, les investisseurs n’ont pas payé le bail à temps et le permis a été annulé.
En 1975, elles ont été cédées à la nation et depuis lors, elles constituent une réserve naturelle.

Sans aucun doute, Gullfoss a été la cerise sur le gâteau aujourd’hui dans le Cercle d’Or et la meilleure chose que nous ayons vue jusqu’à présent en matière de chutes d’eau dans tous nos voyages.
Au fur et à mesure que nous descendons, Gullfoss est encore plus incroyable et bien sûr, plus nous sommes mouillés car en ce moment la direction du vent vient vers nous.

Sans aucun doute Gullfoss est un incontournable du Cercle d’Or et de l’Islande.

Gullfoss est un incontournable du Cercle d’Or et de l’Islande.
Nous avons passé un bon moment dans la région, prenant des centaines de photos sous tous les angles et à 15h30 de l’après-midi, nous avons décidé de retourner à la voiture et de nous rendre à Cráter Kerið, le dernier arrêt de la journée, pour lequel nous devons revenir par la route qui passe par Geysir et Fontana.

Lorsque vous êtes sur le parking de Gullfoss, assurez-vous de regarder de l’autre côté de la chute d’eau pour voir le glacier Langjökull. Impressionnant !

Il nous a fallu environ 50 minutes pour arriver à Cráter Kerið depuis Gullfoss et vers 16h20 de l’après-midi, nous sommes déjà sur le parking en laissant la voiture.

Nous avons payé 2 euros pour l’entrée et nous sommes retournés à Gullfoss.
Nous payons 2 euros pour l’entrée et ainsi nous accédons à l’un des plus beaux endroits que nous ayons jamais vu.
C’est l’un de ces endroits qui ne figurent pas dans les guides et qui sont pourtant très spéciaux.

Kerið est un cratère d’explosion vieux de 6500 ans contenant un lac vert à l’aspect mystérieux.
Björk a déjà donné un concert sur un radeau au milieu du lac.

Ici nous passons un bon moment, à l’entourer et à prendre des photos et finalement nous choisissons de ne pas descendre au lac, bien que nous voyons que certaines personnes le font.
Il est un peu plus de 17h30, nous commençons donc notre chemin vers Selfoss, où nous allons dormir et où nous devons nous arrêter pour acheter des provisions pour ces jours.
Nous nous sommes arrêtés dans un supermarché Bonus, le cochon, pour la première fois de ce voyage et nous devons dire que, comme pour la nourriture, nous l’avons trouvé beaucoup moins cher que prévu. Il y a même des produits égaux ou moins chers qu’en Espagne, donc les gars ne doivent pas être effrayés par les prix, du moins dans ce supermarché.
Il est vrai qu’il existe des produits plus chers, comme la viande ou la saucisse, mais rien d’inaccessible. Par exemple, 400 ISK pour un blister de salami.
Nous avons dépensé 5000 ISK et nous avons le déjeuner et le dîner pour plusieurs jours. Si vous divisez ce chiffre par deux, nous pensons qu’il est plus qu’abordable de manger au supermarché dans un pays comme l’Islande.

Après avoir chargé la voiture, nous nous rendons à la Julia’s Guesthouse, qui sera notre hébergement pour les 2 prochains jours, située à la périphérie de Selfoss. Finalement entre une chose et une autre, il est plus de 19 heures quand nous faisons le check in dans l’une des plus belles guesthouses que nous ayons jamais été.

Nous nous reposons un peu et à la fin de la journée nous sommes dans l’une des plus belles guesthouses que nous ayons jamais été.
Nous nous reposons un peu et à 20h30 nous allons dans un restaurant que nous avons vu recommandé sur Tripadvisor, mais il y a beaucoup de monde et la vérité est que nous n’avons pas envie d’attendre trop longtemps, donc nous finissons dans un Domino’s, où nous commandons une moyenne et une petite pizza pour 3498 ISK. Au fait, ils nous disent que l’eau est gratuite, donc quelques couronnes de plus dans notre poche.

Il est presque 22 heures lorsque nous retournons à notre maison d’hôtes juste à l’extérieur de Selfoss pour nous reposer. Demain nous avons une journée complète avec une visite de 12 heures de Landmannalaugar, ils disent, un des endroits les plus recommandés à visiter si vous visitez l’Islande.

Jour 4 : SELFOSS – LANDMANNALAUGAR – SELFOSS
Jour 2 : KEFLAVÍK – REIKIAVIK : Hallgrímskirkja, vieux port, tour des macareux, bâtiment Harpa, sculpture du voyageur solaire, lac Tjörnin. . .
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here