Temple des Lamas à Pékin

Jour 2 : Pékin : Temple des Lamas, Temple de Confucius, Qianmen, Place Tiananmen

Samedi, 4 avril 2014

Nous avons atterri à 9h30 après un vol pour Pékin avec escale à Londresqui a été assez lourd dans lequel nous avons dormi à la fin environ deux heures au total et est que ce type de vols de jour dans le pays d’origine, sont les pires pour être en mesure d’affronter la première journée de voyage comme aujourd’hui, nous avons prévu d’approcher le Temple des Lamas à Pékin, parmi de nombreuses autres visites.
Nous sommes arrivés à la zone de contrôle des passeports à Pékin à 10 heures et en nous approchant, nous avons vu que les files d’attente étaient interminables, alors nous avons dû nous calmer et attendre notre tour.

Nous avons passé le contrôle, Roger avec une fille qui avait vécu en Espagne donc ils se sont amusés à parler des vacances de Pâques et une fois passé le contrôle, nous voyons des panneaux qui nous indiquent que nous devons prendre un train qui nous amènera à la zone de récupération des bagages.

Il suffit de faire cela et cela ne nous prend pratiquement pas de temps.
Rien que pour faire ça, ça nous prend déjà presque une heure. Est-ce que ce sera le premier signe que la Chine est énorme ?

Nous prenons les sacs et allons directement à la banque chinoise de l’agriculture où nous voyons que le taux de change est de 6,55RMB en regardant avant de changer les boîtes de change qui sont juste à côté et nous donnent jusqu’à 6,25RMB par euro, donc nous allons directement à la banque sans réfléchir beaucoup plus.
Compte tenu du fait que demain c’est dimanche, nous en profitons pour changer assez d’argent jusqu’au lundi où nous retournerons dans une banque, nous avons lu que la meilleure est la Banque de Chine, pour voir comment est le taux de change.

Aujourd’hui et après de nombreux autres voyages, nous vous recommandons, si vous ne voulez pas payer de commissions lorsque vous retirez de l’argent aux distributeurs automatiques à l’étranger et si vous avez toujours le taux de change actuel, d’utiliser la carte N26. C’est celui que nous utilisons, il est gratuit et il vous fera économiser beaucoup d’argent.
Vous pouvez trouver plus d’informations dans cet article sur les meilleures cartes pour voyager sans commissions.

Avec l’argent déjà changé, on va directement au AirPort Express pour aller à Pékin. Un taxi de l’aéroport de Pékin au centre-ville coûte environ 350RMB et l’Airport Express coûte 25RMB par personne. Cela vaut donc la peine de prendre ce moyen de transfert entre l’aéroport et Pékin. La zone de retrait des bagages est très bien indiquée, vous n’aurez donc aucun problème à vous rendre dans la zone où vous prenez le train.
Pour nous rendre à notre hôtel à Pékin, l’hôtel 161, situé dans Lishi Hutong, nous devons prendre l’Airport Express, descendre à la station Dongzhimen et de là, prendre le métro ligne 2 (ligne bleu marine) jusqu’à Yonghehong et là, changer pour la ligne 5 jusqu’à Donsi.
Ainsi expliqué, cela peut sembler compliqué, mais nous pouvons vous assurer que c’est aussi facile que le métro dans n’importe quelle autre ville (pensez que toutes les stations et les panneaux sont écrits à la fois en chinois et en anglais), vous devez juste être clair sur la station à laquelle vous devez descendre.

Le prix du ticket de métro standard est de 3RMB. Le prix est calculé en fonction de la distance. Lorsque vous allez chercher le billet, si c’est au guichet, vous devez dire le dernier arrêt, même si les transferts sont inclus, et si c’est au distributeur automatique, vous pouvez choisir la langue anglaise et c’est assez intuitif, cela se fait exactement de la même manière, en sélectionnant le dernier arrêt. Une autre chose à garder à l’esprit est que les machines n’acceptent généralement que les pièces et les billets de 5 ou 10RMB.
Après notre première expérience en métro dans ce voyage gratuit en Chine, nous sommes arrivés à Donsi après 12 heures du matin et grâce à nos inséparables CityMaps2Gollegamos à l’hôtel 161 en quelques minutes.

Dès que nous regardons par la fenêtre de notre chambre, nous voyons les toits typiques des cartes postales chinoises que nous voulions tant voir et nous ne pouvons pas oublier que nous sommes au centre d’un hutong, une ruelle qui fait partie de la vieille ville de Pékin.

L’idée est d’aller cet après-midi visiter le Temple des Lamas à Pékin. Ils ferment à 16 heures, il est donc temps de prendre une douche rapide, de vérifier que le VPN fonctionne pour que nous puissions rester connectés et travailler pendant ce voyage et d’aller manger.
Juste à côté de l’hôtel, nous avons un McDonalds, alors allant comme nous le faisons aujourd’hui, sans beaucoup de temps pour choisir, nous ne réfléchissons pas trop et commandons quelques menus que nous mangeons en un clin d’œil pour retourner à la station de métro Donsi, où nous obtenons quelques billets pour estación Yonghehong ou Temple des Lamas par 5RMB par personne.

Nous sommes arrivés en trois arrêts et un peu moins de 10 minutes, et juste à la sortie nous tournons à gauche et à environ 150 mètres nous trouvons l’entrée du Temple des Lamas à Pékin.

Nous payons 25RMB par personne, ils n’acceptent pas les cartes d’étudiants ici, et c’est parti pour rencontrer et profiter de la première visite de notre voyage. Vous pouvez réserver cette entrée sans faire la queue à l’avance.

Ici, nous allons faire une petite pause pour parler un peu de la carte d’étudiant en Chine. Avant de partir en voyage et pendant que nous préparions nous-mêmes un voyage en Chine, nous avons lu un peu sur tout. Des personnes qui sont entrées dans tous les sites touristiques avec la carte d’étudiant “légale” aux personnes qui avaient des cartes de bibliothèquehung avec photo sans problème. Si l’on considère que les billets en Chine ne sont pas particulièrement bon marché et que l’économie réalisée si vous avez une carte d’étudiant est de 30-40%, vous pouvez imaginer que nous avons dans notre portefeuille la nôtre, bien qu’elle soit expirée depuis quelques années.
Maintenant et après l’expérience, nous pouvons dire que dans notre cas, nous n’avons pas été acceptés dans la plupart des endroits et nous pensons qu’ils ont déjà détecté les cartes expirées, les cartes de bibliothèque ou les cartes d’identité avec lesquelles de nombreux touristes sont venus au lieu de la carte internationale.
Nous vous recommandons donc, si vous avez une carte expirée ou une carte de bibliothèque, de l’apporter au cas où, mais de ne pas tenir compte de ces réductions dans le budget.

Nous continuons avec la visite du Temple des Lamas à Pékin. Dès que nous entrons, nous trouvons une enceinte qui nous impressionne, belle, avec des couleurs difficiles à décrire, mais très pleine de monde.

Le Temple des Lamas à Pékin est le temple bouddhiste tibétain le plus célèbre en dehors du territoire historique du Tibet.

Nous avions lu que si vous ne pouvez visiter que le Temple des Lamas à Pékin

.
Nous avions lu que si vous ne pouvez visiter qu’un seul temple à Pékin, l’idéal est de choisir celui-ci, car ses toits élaborés, ses arches, ses fresques et ses rouleaux de prière forment une enclave particulièrement captivante, enveloppée de nuages d’encens.

Cette odeur d’encens, que nous ne nous attendions pas à trouver ici en Chine, nous transporte, sans le vouloir, dans l’un des nombreux temples dont nous avons profité lors de notre voyage au Sri Lanka.
Pour cette visite, il faut compter environ une heure, sans trop s’arrêter ni passer trop de temps sur les détails. Si vous voulez ou si vous avez un intérêt particulier, vous devriez passer au moins 2 ou 3 heures.

Après 4 heures de l’après-midi, nous quittons le Temple des Lamas et nous nous rendons au temple de Confucius, situé juste en face de celui-ci.

Pour y arriver, nous descendons une rue.
Pour y arriver, nous marchons dans une rue charmante, avec des magasins pour acheter de l’encens ou des figures bouddhistes et nous arrivons au Temple de Confucius où nous payons 30RMB par personne, ici on n’accepte que les cartes d’étudiant émises dans les années après 1991, et nous entrons dans un autre des temples les plus importants de Pékin.

Une fois à l’intérieur, nous trouvons une multitude de cyprès, quiadornent l’enceinte. A l’arrière, nous trouvons 190 stèles en pierre avec des figures et des inscriptions rappelant les 13 classiques de Confucius en 630000 caractères chinois. Bien que nous trouvions qu’il a moins d’essence que le Temple des Lamas à Pékin, nous pensons que c’est une visite essentielle si vous êtes dans la région.
Après la visite et en profitant de cela nous passons par une cafétéria nous prenons un café cappuccino plus un américain pour 46RMB qui nous redonnent l’esprit que nous avions à moitié perdu pour prendre presque deux jours sans dormir.

Le temps est très clair et chaud, nous avons même dû rester en manches courtes à certains moments. Comme nous l’avions vu dans les prévisions météorologiques, le temps correspond au printemps de l’Espagne.
Avec les batteries déjà chargées, nous retournons à l’arrêt de métro Yonghehong pour aller à Qianmen sur la même ligne 2. Cette fois, pour être plus proche, nous payons 4RMB par personne, en suivant le tableau des prix dont nous avons parlé plus haut, le prix du billet étant plus élevé selon la longueur du trajet.

En 8 arrêts, nous sommes arrivés dans la zone de la station de métro.
En 8 arrêts, nous avons atteint le quartier de Qianmen, une belle rue, au sud de Tiananmen, pleine de boutiques et d’entreprises, où l’on peut également trouver certains des plus authentiques hutongs Beijing.

Aujourd’hui, l’idée est de connaître cette zone la nuit, à cette époque le soleil commence à tomber vers 19 heures, et dans les jours à venir de retour pour voir cette zone dans la lumière du soleil.

En nous enfonçant dans ce quartier de la ville, nous remarquons un changement très significatif entre le quartier du Temple des Lamas à Pékin, beaucoup plus calme, et ce quartier, avec beaucoup plus d’ambiance.

Nous nous promenons dans la rue Qianmen au coucher du soleil.
Nous nous promenons le long de la rue Qianmen et entrons dans d’autres boutiques, puis nous nous perdons dans certaines des rues adjacentes, pleines de restaurants colorés et de stands de nourriture.
Après un moment de marche dans cette zone, nous nous dirigeons vers la plaza Tiananmen, où nous sommes plus de 15 minutes à chercher l’entrée, curieusement et c’est que la nuit, il n’est pas facile de déduire où est l’accès à l’un des places les plus célèbres du monde. Et une fois que nous avons trouvé l’accès, nous devons passer les contrôles de sécurité, ce que nous pensions être beaucoup plus fastidieux.

A cette heure de la nuit La place Tiananmen est toute illuminée, nous donnant une image totalement différente de celle que nous avions vue sur les différentes photographies lorsque nous cherchions des informations sur le lieu.

Nous n’allons pas nous leurrer, nous avons passé une journée sans dormir et après avoir longuement visité la région, nous sommes plus fatigués qu’autre chose, nous décidons donc de terminer la journée aujourd’hui et nous nous rendons au métro Tiananmen pour reprendre le métro, en faisant une correspondance pour rejoindre l’arrêt Donsi, où se trouve notre hébergement, l’hôtel 161.

Avant d’aller nous reposer, nous faisons une halte à l’hôtel 161.
Avant d’aller se reposer, nous nous sommes arrêtés dans un restaurant juste en face, où après plusieurs tentatives, il n’y a personne qui comprend l’anglais, nous avons commandé des boulettes de viande et du poulet, nous croyons, puisque nous ne savons pas exactement quel genre nous avons été dit, comme ils sont ceux que nous recommandons, et pour l’instant, les Chinois nous ne dominons pas ;), mais nous dirons que comme accompagnement du plat principal, étaient très bons.
Le second a commandé une assiette de poulet, car on nous dit qu’on n’a plus de canard laqué, qui porte en plus plusieurs sauces, dont un bol de glace à la fraise, ce qui nous laisse un peu pantois devant cette première approche de la gastronomía china. Ces plats plus l’eau pour nous deux, nous ont coûté 102RMB

Une fois que nous avons payé et voyant que par la précipitation des serveurs, il semble qu’ils soient en train de fermer, nous avons opté pour quitter la table et aller à l’hôtel.
L’heure est venue de mettre fin à ce premier jour à Pékin.

Jour 3 : Pékin : le Temple du Ciel, le Marché aux Perles, la Tour du Tambour, la Tour de la Cloche, le lac Qianhai, Nanluogu Hutong, Suoyi Hutong, Wangfujing.
Jour 1 : Barcelone – Londres – Pékin
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here