Train de nuit de Khajuraho à Varanasi

Jour 19 : VARANASI

Samedi 19 mai 2012

Je me suis réveillé vers 7 heures du matin dans le train de nuit de Khajuraho à Varanasi, mais voyant que tout le monde dormait encore dans le train, j’ai refermé les yeux et fait de même.

Je me suis retrouvé au milieu du train.
Le dicton dit : “Où que tu ailles, fais ce que tu vois” et je ne vais pas faire autrement.
À 8 heures, ils nous ont apporté 4 toasts, plus 2 œufs durs et du chai pour 100 roupies chacun que nous avons payé la nuit dernière quand ils sont venus nous demander si nous voulions un petit déjeuner.

Sommeil. . . Train de nuit Khajuraho à Varanasi en 3AC.

La litera de Roger dans le train de nuit de Khajuraho à Varanasi.

Après le petit déjeuner, une autre sieste et voyant qu’il y avait une heure pour arriver à Varanasi nous avons commencé à préparer les choses.
Roger dit qu’il s’est réveillé plusieurs fois, mais j’ai dormi comme un loir, oui mon dos a été un peu touché, mais rien que je ne puisse remédier avec un anti-inflammatoire 🙂

Dès que nous avons quitté le train de nuit de Khajuraho à Varanasi nous avons rencontré la personne que Mahendra nous a envoyée chercher et qui sera avec nous le premier jour que nous sommes à Varanasi.
Au départ, nous avions dit à Mahendra que nous ferions cette partie par nos propres moyens, mais hier Om nous a dit que Mahendra avait envoyé quelqu’un pour venir nous chercher à la gare et nous emmener à notre hôtel à Varanasi, The Gateway Hotel Ganges.
Au moins, il nous aidera ce premier jour avec les transferts et le dernier jour pour nous emmener à l’aéroport.
Après une demi-station chargée comme des ânes, nous avons atteint le parking et nous nous sommes mis en route vers ce qui sera notre hôtel pour les 3 prochaines nuits, The Gateway Hotel Ganges of the Taj.

En chemin, le chauffeur nous a dit qu’il sera avec nous tous les jours de Varanasi.
Mahendra insiste toujours pour nous donner tout ce qu’il peut, même s’il n’est pas là avec nous :))

Il nous dit ce que nous avions déjà pensé, que maintenant il vaut mieux se reposer car il fait très chaud et vers 17h30 il viendra nous chercher pour nous emmener dans la zone des ghats et ainsi aujourd’hui avoir le premier contact avec la ville.
Nous ne pouvons donc pas refuser et nous le rencontrons à ce moment-là.
Nous avons pris quelques douches qui nous ont laissés comme neufs. . . il semble incroyable que nous puissions nous sentir avec autant de “saleté” ! :))

Aujourd’hui, nous avons décidé de manger à l’hôtel Varanasi. Nous avons commandé un kebab de poulet et un plat d’agneau.

Les plats sont assez grands et la qualité est bonne.
Les plats sont assez grands et la qualité est très bonne.
Ceci plus 2 boissons gazeuses et de l’eau . . . 2000 roupies !!! Prends ça ! !! Cela a été le repas le plus cher de trip to India . . . 🙂 Cependant, nous ne pouvons pas nier que nous avons mangé en première classe.

La seule chose est que les serveurs sont très sympathiques.
La seule chose est que les serveurs sont si attentifs que même vous remplissez l’assiette du plat principal à chaque fois que vous terminez.
Trop “chic” pour nous. . . hahaha
A 5h30, nous sommes déjà prêts à nous rendre dans la zone des ghats de Varanasi, nous sommes donc ponctuels et attendons à la réception comme des clous.

Dès que nous quittons l’hôtel, nous constatons que la circulation est chaotique. Je pense que c’est le pire que nous ayons vu jusqu’à présent en Inde. Il y a des centaines de personnes qui traversent les rues, des animaux, des pousse-pousse. . . des voitures, des motos. . . et surtout le bruit des klaxons. . . qui envahit tout.
Pas étonnant que les gens qui commencent le voyage par Varanasi est épuisé peu de temps après être ici.
Le chauffeur nous laisse sur un parking où nous n’avons plus qu’à suivre la rue principale pendant un peu plus de 10 minutes pour atteindre le Ghat Dasaswamedh. L’un des principaux et où chaque jour à 19 heures se déroule une cérémonie très spéciale et très spirituelle.

La route que nous faisons entre les personnes que nous rencontrons.
La route que nous faisons entre les gens qui veulent tout nous vendre. . . Je pense que si tu leur demandes la lune, tu la vends à coup sûr !

Récemment arrivé. . . Dasaswamedh Ghat à Varanasi.

Dasaswamedh Ghat

Aujourd’hui nous n’avons pas de planning spécifique, aujourd’hui nous voulons juste prendre un premier contact pour demain et le jour suivant pour se consacrer davantage aux photos et aux balades.

Il fait très chaud et humide.
Il fait très chaud et l’humidité est au moins de 500% . . . nous n’arrêtons pas de boire et de transpirer en même temps.
Bien que ce soit déjà le milieu de l’après-midi, la chaleur ne diminue pas, au contraire, elle semble parfois augmenter.
Nous ressemblons à des fontaines. Je ne me souviens pas avoir jamais eu aussi chaud. . .

Et donc nous parcourons les Gaths de Varanasi, sans hâte, en regardant simplement . . . en reconnaissant certains profils que nous avions déjà vus sur certaines photos.
Mais ce n’est pas pareil, les photos ne perçoivent pas l’atmosphère suffocante, le mélange de chaleur, d’odeurs, de bruits. . . tout cela forme un cocktail explosif, dans les mêmes escaliers des Ghats.

Varanasi

Sans trop nous en rendre compte, nous n’avons même pas regardé le nom des Ghats vers lesquels nous arrivons, lorsque nous apercevons soudain des bûchers au loin.

Nous ne savons pas si nous arrivons.
Pour le moment, nous ne savons pas si nous arrivons déjà à Manikarnika Ghat, le principal crématorium de Varanasi, considéré comme le meilleur endroit pour être incinéré en Inde.
Au fur et à mesure que nous avançons, nous devons nous débarrasser de certains hommes qui nous approchent pour nous offrir tout. . . et soudain nous voyons, oui, nous sommes là où nous pensions.
On aperçoit au loin les doms, une caste d’intouchables, qui sont chargés de transporter les cadavres.
En un peu moins de 5 minutes, il ne reste plus que trois cadavres, recouverts de feuilles orange, que l’on trempe dans la rivière avant d’y mettre le feu.
Nous sommes là pendant plus d’une demi-heure, en sueur, presque sans nous regarder. . . c’est une expérience un peu étrange.
Dans cette image il n’y a que des contrastes, des couleurs, des odeurs, des sons et nous retournons nous mêler au cocktail qui nous entoure depuis notre arrivée.

Pendant qu’un corps est incinéré, des gens se baignent juste à côté.

Nous regardons et les gens vaquent à leurs occupations.
Nous regardons et les gens continuent leur vie, sans même nous regarder.
La vie et la mort. Tout en un et en même temps si séparé qu’il ne se touche jamais.

Et ce qui me surprend le plus, c’est que rien ne s’est passé en moi.

Je ressens seulement la curiosité pour le manque de connaissance de ce que je vois.

Je ne ressens rien d’autre, il n’y a pas de chagrin, il n’y a pas ce sentiment de “douleur” que je pensais avoir en étant témoin de cette image.

Peut-être que c’est ce que signifie la mort. . . la fin de quelque chose pour commencer quelque chose de nouveau. Et c’est pourquoi il n’y a aucune douleur à ressentir.

Et peut-être que c’est la seule chose que l’on peut comprendre ici, à Manikarnika Ghat, sur les rives du Gange, à Varanasi.

Après un moment, nous faisons demi-tour pour retourner au Dasaswamedh Gath, sans plus, sans parler, sans nous regarder, mais d’abord nous jetons un dernier coup d’œil. . . les piles de bois sont énormes.

Avec le corps et l’esprit encore en train de penser à ce que nous venons de voir, nous sommes arrivés après 15 minutes après 7 à la cérémonie ghat.

Avec le corps et l’esprit encore en train de penser à ce que nous venons de voir, nous sommes arrivés après 15 minutes après 7 à la cérémonie ghat.
Ici, nous essayons de prendre une bonne place et nous sommes prêts à profiter de la cérémonie.

Dasaswamedh Ghat

.

.

Détails à Dasaswamedh Ghat

Il est presque 8h30 du soir, nous partons donc dîner au restaurant Dolphin à Varanasi.

Dîner au restaurant Dolphin à Varanasi.
Après avoir monté quelques escaliers interminables et fini de transpirer tout ce que nous n’avions pas transpiré, nous arrivons enfin au restaurant sur le toit.
Nous mangeons deux assiettes de pâtes et quelques frites, plus deux boissons gazeuses pour 400 roupies.

Avec ce repas nous avons amorti un peu la dépense de ce midi . . . que nous avons laissé au budget 🙂

À 22 heures, nous entrons dans l’hôtel Gateway Ganges, encore presque sans avoir digéré tout ce que nous avons vu et vécu. Maintenant il est temps de se reposer.

Demain, nous avons rendez-vous à 4h45 avec Naresh, qui nous emmènera faire une promenade en bateau sur le Gange au lever du soleil.
Bonne nuit Inde!!

Jour 20
VARANASI
Jour 18
ORCHHA – KHAJURAHO – VARANASI
ITINÉRAIRE COMPLET

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here